Actualités LEGO : Infos, Nouveautés, Bons plans, Expositions & Évènements LEGO

Actualités LEGO

Infos, Nouveautés, Bons plans, Expositions & Évènements LEGO

NouveautésNous avons testé !Jeux vidéoBrickInvest 364 0 Thursday 11 July 2019

LEGO Tower : Devenez propriétaire d’un gratte-ciel LEGO ! Test par BrickInvest

LEGO Tower : Devenez propriétaire d’un gratte-ciel LEGO !

Test du jeu video LEGO Tower, par BrickInvest

Les jeux mobiles appartenant au modèle freemium pullulent depuis des années sur nos smartphones. Le premier d’entre eux à avoir vraiment décollé s’appelait Tiny Towers, en 2011. Créé par Nimblebit, un studio de Californie, Tiny Towers mettait en application tous les principes que nous connaissons actuellement dans ce genre de jeu, gratuit à l’achat et au jeu, mais dont le modèle économique repose entièrement sur des micro-transactions pour avancer dans le jeu.

Tiny Towers, l'ancêtre des jeux freemium

Tiny Towers : l'ancêtre des jeux freemium

Le principe du jeu était suffisamment simple pour être compris par tous (et de tous âges…), addictif, et modulable à l’envie. Une version avec des avions ? Ce sera Pocket Planes en 2012. Le même, mais avec des trains ? Pocket Train en 2013. Une version Star Wars ? Tiny Death Star également en 2013. Une application qui sera d’ailleurs supprimée par Disney après le rachat de Lucasfilm, mais c’est une autre histoire.

Et donc, huit ans après la sortie du jeu original, on retrouve NimbleBit qui s’associe avec LEGO pour faire une version très proche de l’original Tiny Towers, mais avec des minifigurines animées et des décors en briques.

Que vaut le jeu mobile LEGO Towers ?

Que vaut ce jeu mobile sans grandes prétentions… mais qui arrive un peu tard ? J’ai joué à LEGO Tower quelques jours, lors de la sortie officielle, et je vous donne mon avis !

Dans LEGO Tower, vous construisez, étage après étage, un gratte-ciel dans l’esthétique LEGO. Chaque étage construit (à l’aide d’une monnaie in-game gratuite, les coins) vous permet soit de peupler votre tour avec de nouveaux arrivants, soit de les faire travailler dans des boutiques ou des bureaux, et récolter un loyer… vous permettant de construire d’autres étages. On est dans un jeu de gestion ultra-simple, pas de prise de tête de ce côté là.

Là où les choses deviennent plus intéressantes, c’est que vos locataires rêvent d’exercer des métiers bien particuliers. Autorisez-les à exercer leur vocation et ils vous paieront un loyer triplé. Encore faut-il que le job rêvé soit disponible… Il ne sera pas rare de faire un peu de micro-management pour rendre heureux un maximum de locataires. Et quand les locataires sont heureux… vous aussi !

Pierre-Louis. rêve de travailler dans un dojo Ninja. Dommage pour lui, je n’en ai pas, il ira au bar à sushis !

Pierre-Louis. rêve de travailler dans un dojo Ninja.
Dommage pour lui, je n’en ai pas, il ira au bar à sushis !

Une fois leurs différentes activités attribuées, il vous appartiendra de les aider dans leur tâche. Sous un format très classique désormais, il faudra patienter quelques minutes à chaque fois pour remplir les stocks des magasins, des stocks qui se videront progressivement en vous fournissant un peu d’argent.

Différentes petites missions seront disponibles pour vous aider à progresser : retrouver un élément caché dans le décor, pointer tel ou tel habitant, aider le bâtiment à se débarrasser d’une invasion de pirates… c’est original au début, mais vite répétitif, et au bout de 30 pizzas retrouvées, vous commencerez à en avoir un peu ras le bol.

Le mystère du crocodile disparu !Le mystère du crocodile disparu !

Quand on est fan de LEGO, le véritable intérêt de ce jeu est dans l’aspect de collection d’éléments permettant de recréer des minifigurines mythiques. Ces personnages VIP viendront habiter vos appartements, et vous paieront un loyer beaucoup plus élevé. La rançon de la célébrité j’imagine. Encore faut-il trouver les pièces les composant, des pièces qui surgissent parfois à l’écran en fonction des missions réussies. En une dizaine d’heures de jeu, j’ai réussi à retrouver une dizaine d’éléments, mais aucune minifigurine VIP entière.

La collection commence !

La collection commence !

Tous les étages, qu’ils représentent des appartements ou des espaces de travail, sont réalisés en briques virtuelles, et certains d’entre eux sont directement inspirés de sets existants : la ville Ninjago, le bureau du détective... même un LEGO Store ! C’est joli, détaillé, on a une véritable impression d’un décor réalisé en pièces LEGO, c’est bien fait !
LEGO avait même organisé un concours sur sa plateforme participative LEGO Ideas, où les gagnants verraient leur création numérisée dans le jeu : six gagnants avaient été désignés, mais je n’ai pas retrouvé leurs créations dans les niveaux du jeu. Peut-être à l’occasion d’une future mise à jour ?

Le hall d’accueil de votre immeuble, son ascenseur, le toit et le décor d’arrière-plan sont customisables avec les meilleurs thèmes LEGO : Classic Space, Monster Fighters, Castle, Ninjago… Il y a de quoi faire des associations surprenantes !

Le jeu a visiblement développé son aspect social : vous pouvez partager un code avec vos amis et profiter d’avantages, dont le partage d’éléments de minifigurines que vous avez en double. Ce sera pratique pour avancer un peu plus vite.

Différents thèmes de décor sont disponibles

Différents thèmes de décor sont disponibles

Enfin, le sujet qui fâche : les micro-transactions. Le véritable nerf de la guerre de ce genre de petit jeu au modèle freemium, on a ici deux monnaies in-game : les coins (pièces d’or LEGO) que vos employés et locataires vous versent régulièrement, et les bux (billets verts LEGO) qui, eux, sont achetables avec votre argent. Vous connaissez le principe, dépensez quelques bux par-çi, par-là et vous pouvez accélérer la construction de tel étage, obtenir tel élément un peu rare, bref, vous vous facilitez la vie. Et franchement, contrairement à tant de jeux de ce genre, je n’ai jamais eu la moindre tentation de dépenser le moindre centime pour avancer : le jeu, sans payer, est suffisamment riche (cela reste un jeu mobile…), et pour peu que vous remplissiez quelques missions simples, vous allez crouler sous les bux. Aucune raison d’en acheter !

Passage obligé de ce genre de jeu, mais pas très utile au final

Passage obligé de ce genre de jeu, mais pas très utile au final

En 4 jours assez complets de jeu, j’ai débloqué 10 étages, une centaine d’éléments de minifigurines (sur 780 dans le jeu !) et mon modeste immeuble abrite 15 minifigurines, qui travaillent dans divers magasins, dont un authentique LEGO Store (j’étais obligé !).

Ça me fait une sacrée garde-robe !

Ça me fait une sacrée garde-robe !

En conclusion...

Au total, on a un jeu mobile fun, assez addictif, qui ne pousse vraiment pas aux micro-transactions et qui s’intègre joyeusement dans l’imaginaire LEGO. Évidemment, il reste très casual, il n’y a aucun challenge particulier en dehors d’être patient et d’attendre que sa tour se remplisse de petits personnages désireux de travailler pour vous !

Les décors sont fantastiques

Les décors sont fantastiques

Le jeu mobile LEGO Tower, disponible sur iOS et Android est disponible depuis le 1er Juillet 2019 sur AppStore et Google Play.
Test réalisé sur iPhone, sous iOS 12.3.1.


Ce test a été réalisé par le Youtuber BrickInvest. Nous vous invitons à découvrir sa chaine Youtube 100% LEGO sur laquelle il vous propose de l'actualité LEGO, des analyses et des reviews de grande qualité :

BrickInvest, Youtuber 100% LEGO

BrickInvest est aussi présent sur Twitter, Instagram et Facebook.

Partager